Vous pouvez aussi

me suivre sur : 

© 2018-2020 by Anthony Lamacchia
 
Contact : anthony_lamacchia@gmx.fr
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Searching, portée disparue, de Aneesh Chaganty

De retour de Searching, portée disparue, premier film de l’américain d’origine indienne Aneesh Chaganty. D’abord remarqué avec une petite vidéo de deux minutes tournée avec des Google Glass, le bonhomme va vite se faire remarquer jusqu’à se voir confier un budget confortable pour transformer l’un de ses scénarios prévu pour un court-métrage en un film d’une heure quarante. Qu’en est-il donc de ce premier volet dans la cours des grands ?Et bien, c’est vraiment un bon début. David Kim, interprété par John Cho, ne parvenant plus à avoir de nouvelles de sa fille depuis plusieurs jours et ne sachant pas où la malheureuse se trouve, prévient la police et mène l’enquête en parallèle d’elle depuis… son ordinateur.Car oui, tout le film se déroule sur écran d’ordinateur ou de smartphone. Une expérience déjà tentée dans des films comme Unfriended (2014) et qui n’avait pas vraiment convaincu. La mise en scène se révèle ici plus pertinente avec un cheminement logique et une sensation de proximité et d’étouffement efficace alors qu’on suit ce père se démener pour retrouver sa fille, fouillant les réseaux sociaux, décortiquant les textos, les photos, les vidéos, alternant émotions, pression et même humour. La tension ne cesse d’aller crescendo, l’intrigue, solide et bien ficelée, faisant monter la sauce en enchaînant les coups de théâtre. Même si certains moments forts s’anticipent, j’avoue avoir été pris au dépourvu pendant les dernières minutes du film.Bon scénariste, Chaganty se voit aussi être un réalisateur efficace. Le médium limité de l’écran intradiégétique étant correctement manipulé et présentant aussi les faces obscures de la vie informatique, de cet autre monde numérique, emplie de fausses identités, d’hypocrites, de haters, et autres vilenies que l’être humain dévoile lorsque ses doigts entre en contact avec un clavier. Un aspect social qui aurait pu s’étirer en une critique pertinente si jamais Aneesh Chaganty s’y était attardé. Malheureusement, l’intrigue semble déjà prendre trop de place… dommage.Il n’empêche que Searching, portée disparue, reste une expérience des plus prenantes, offrant un divertissement aussi surprenant qu’efficace. À voir.