Vous pouvez aussi

me suivre sur : 

© 2018-2020 by Anthony Lamacchia
 
Contact : anthony_lamacchia@gmx.fr
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Sans un bruit de John Krasinski

Mis à jour : 15 juil 2018

De retour de Sans un bruit de John Krasinski. Egalement acteur, tenant le rôle principal aux côtés de sa femme Emily Blunt, est-ce que le premier film d’horreur du bonhomme vaut le détour ? La recette de départ est fort intéressante : l’humanité s’est faite décimer par des créatures (de l’espace ? de l’enfer ? on n’en sait rien et ça me plaît) quasi-invulnérables, ultra-agressives et au look piqué aux bestioles de Stranger Things dont la cécité est compensée par une ouïe surdéveloppée, obligeant les survivants à ne faire aucun bruit pour survivre. On suit donc la petite famille de Krasinski et Blunt qui connaissant le langage des signes s’en sortent pas trop mal, jusqu’à ce que les choses dérapent. Sur une heure et demie, on ne s’ennuie pas : la tension monte, les situations sont intéressantes, c’est filmé correctement, le rythme est bon, les acteurs font le boulot… Pour ce qui est des grosses frayeurs, on repassera, mais le divertissement est bien là et nous n’avons pas de temps mort inutile, malgré une mise en scène dès plus classique. Ça fonctionne mais ça ne révolutionne rien non plus. Au final, ce qu’on pourrait reprocher au film, c’est d’utiliser un concept de film d’horreur très intéressant mais sans l’exploiter au maximum, restant sur des mécaniques fiables sans prendre le spectateur au dépourvu. A voir pendant un match de l’équipe de France : la salle sera quasiment vide, pour un film qui s’appelle Sans un bruit, c’est appréciable.