Vous pouvez aussi

me suivre sur : 

© 2018-2020 by Anthony Lamacchia
 
Contact : anthony_lamacchia@gmx.fr
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Réalités de Loïc Grosman


Aujourd’hui, on va parler réalités alternatives et voyage dans le temps avec le premier tome de la trilogie Réalités de Loïc Grosman. Confrère dans l’auto-édition, auteur autodidacte, ancien informaticien, ce fut un plaisir de commencer mon été 2019 avec ce premier roman.

Alors que les Limiers Aeria et Bron traquent ceux qui pourraient perturber l’équilibre de la réalité zéro, la jeune Abigail se fait emmener par le mystérieux Kylee pour l’entraîner à voyager dans le temps et se déplacer entre les différentes réalités. C’est alors que des anomalies apparaissent et que l’Analyste Welmot y décèle une menace potentiellement cataclysmique.

On suivra donc principalement ces trois axes dans ce premier tome qui aura comme tâche délicate d’emmener le lecteur dans un univers où les réalités parallèles sont un fait et le voyage dans le temps possible. Expérience délicate vu la précision et la minutie des théories de science quantique utilisées. Une complexité qui pourrait désarçonner le lecteur non averti, mais qui apporte surtout de la richesse à ce récit. Pour le coup, nous sommes dans de la science-fiction pur jus, avec ces démonstrations mathématiques, son historique bien pensé, et sa cohérence soignée. On ajoute à cela des personnages attachants et une intrigue bien ficelée pour un premier tome qui fonctionne relativement bien. Personnellement, j’ai beaucoup apprécié la relation entre Welmot et Emma, qui sonne très juste et qui apporte une touche de légèreté dans le style appliqué, voire académique de l’auteur.

Néanmoins, si l’on est tenu en haleine par un enjeu important, lourd de conséquences, le rythme est plutôt lent, alourdi par la mise en place de la structure de l’univers ; ce qui rend ce premier livre assez avare en action et en rebondissements (du moins jusqu’au dernier quart). Mais qu’à cela ne tienne, la fin (assez brutale) laisse présager une suite plus survitaminée. À suivre donc.